La temporalisation de l'utopie vers la fin du XVIIIe siècle: en quoi cela change-t-il notre comprehension de l'imaginaire social?

Elzbieta Lubelska

Abstract


Après avoir présenté la conception spécifique de l'idéologie et de l'utopie qui apparaît chez Ricœur en tant que catégories anthropologiques, je passe aux difficultés liées à la compréhension du concept ricœurien d'utopie. En différenciant les utopies “pratiques” de celles “littéraires,“ Ricœur introduit entre elles également une hiérarchie, puisque les utopies présentées comme irréalisables constituent pour lui une distorsion de la fonction de l'utopie. Or, afin qu'une utopie puisse être conçue comme réalisable déjà au moment de sa rédaction, une nouvelle conception de l'histoire est nécessaire, qui n'apparaît que dans la seconde moitié du 18ième siècle. Une dimension historique doit donc être incluse dans la conception anthropologique de l'utopie. Finalement, en évoquant les catégories méta-historiques de Reinhart Koselleck, horizon d'attente et champ d'expérience, j'amorce une interprétation de la domination du genre littéraire de l'anti-utopie sur l'utopie au 20ième siècle. 


Keywords


utopie, histoire des concepts, modernité



DOI: https://doi.org/10.5195/errs.2018.428

Refbacks

  • There are currently no refbacks.




Copyright (c) 2018 Elzbieta Lubelska

License URL: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/us/


This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 3.0 United States License.

This journal is published by the University Library System, University of Pittsburgh as part of its D-Scribe Digital Publishing Program and is cosponsored by the University of Pittsburgh Press.

ISSN 2156-7808 (online)